DU ROLLER POUR PERDRE DU POIDS?! OUI !


Le roller est une activité amusante habituellement pratiquée en loisirs. Cependant, vous pouvez en tirer plus que juste du divertissement. Le patinage est une excellente forme d'exercice cardiovasculaire et d'entraînement musculaire.Il sollicite l'ensemble des membres inférieurs avec un accent particulier sur les muscles des fessiers et quadriceps. Donc, si vous cherchez à façonner vos fesses, le roller pourrait bien être l'activité qui vous convient .

Pour Débuter

Le roller est une activité physique intense qui requiert un certain degré d'équilibre, d'agilité, de coordination et d'endurance. C'est aussi une forme d'exercice efficace en dépense calorique.Selon l'intensité et la vitesse du mouvement la dépense énergétique devient très importante, induisant une réduction de la masse graisseuse. Pour commencer à patiner, vous aurez besoin de l'équipement approprié. Vous pouvez patiner soit avec les patins à roulettes traditionnels (quatre roues côte à côte sur chaque patin), soit avec des patins où les roues sont alignées sur une seule rangée. Des équipements appropriés tels que des patins spécifiques au terrain, des casques, des genouillères, des coudières et des gants sont nécessaires pour éviter les blessures lors du patinage.

Muscles impliqués

Le patinage est un sport unique car il permet de travailler simultanément plusieurs muscles du bas du corps.Certains muscles du haut du corps interviennent également dans l’application du mouvement. Les principaux muscles impliqués dans le patinage à roulettes sont les abducteurs de la hanche (fessiers), les quadriceps, les ischio-jambiers, les tibias et les muscles du mollet. Les muscles secondaires travaillés sont les érecteurs spinaux (dans le dos), les abdominaux et les obliques. Il fonctionne particulièrement bien dans le renforcement des muscles de votre chaîne postérieure, le mouvement cible principalement vos muscles de l'abduction de la hanche qui englobent votre grand moyen fessier.

La science derrière le patinage

Le mouvement latéral nécessaire pour vous propulser vers l'avant sur les patins engagent les muscles de la hanche ce qui le différencie des autres mouvements d'activités cardio-training tels que la course, le vélo. Le patinage implique un mouvement de l'articulation de la hanche sous différents angles. Les muscles de l'abduction de la hanche sont ceux qui déplacent les jambes vers l’extérieur et loin du corps. Le patinage vous oblige à bouger dans un mouvement de poussé vers l'avant. Le grand fessier et les ischio-jambiers travaillent ensemble pour créer un élan vers l'avant. Vous utilisez également un mouvement latéral qui engage le moyen fessier et le petit fessier.

La position de Derby

Les cuisses et les fessiers sont également travaillés à partir de la position et de la forme de votre corps lors du patinage. Lorsque vous patinez, vous devez vous pencher pour maintenir l'équilibre et augmenter la vitesse. Cette position nécessite l'utilisation de vos cuisses et de vos fessiers pour supporter tout votre poids. Ce n'est pas sans rappeler un squat, où vous vous asseyez sur vos hanches, jambes écartées à la largeur des épaules, avec les genoux pliés. Cette position est connue comme la position de Derby. Le bas de votre corps tient essentiellement le poids de votre corps tout en essayant de maintenir l'équilibre. La combinaison d'une position accroupie de poids de corps et de l'équilibre sur des roues, ciblera au maximum vos fessiers.

Tonifier son fessier

En raison de la contraction et de l'effort constant sur le grand fessier, le moyen et le petit fessier, le patinage vous aidera à tonifier et à soulever vos fesses. La taille et la forme du galbe varient selon les individus en fonction de facteurs tels que la structure osseuse et la génétique, mais avoir ces muscles bien construits et galbés peut vous donner l'apparence d'un fond plus grand et plus esthétique.

Conseils et considérations

Le patinage est un sport qui nécessite de la pratique et de l'équipement de sécurité. Les bases du patinage, comme avancer, accélérer, tourner et s'arrêter, exigent un certain degrés de compétence, un bon équilibre et une bonne coordination sont nécessaires. Si vous avez des problèmes au niveau des genoux, du bas du dos, des hanches ou des chevilles, consultez votre médecin avant de pratiquer ce sport. L'échauffement est également essentiel avant le patinage pour réduire le risque de blessure.L'étirement complet du corps en mettant l'accent sur les muscles du bas du corps aidera à renforcer et à préparer les muscles. Une activité aérobie légère à modérée cinq à dix minutes avant le patinage réduira également le risque de blessures.

Christophe Verneau Coach sportif Bordeaux

Posts Récents
Archives
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • Coach sportif Bordeaux